Al Di Meola

// Casino de Paris - 30 mai 2011

Infos concert

Passé maître dans l’art de mêler Jazz et musiques des quatre coins du monde, Al Di Meola a récemment sorti Pursuit of Radical Rhapsody, album aux couleurs latines très prononcées.

Al Di Meola a joué des titres issus de diverses périodes de sa discographie, uniquement à la guitare acoustique (cordes acier et cordes nylon) avec trois musiciens pour l’accompagner à la guitare, à l’accordéon et à la batterie. La musique, portée par ce groupe hyper homogène, donne vraiment tout son sens au Jazz Fusion parce qu’il y a belle bien une fusion dans leur musique. Les influences latines sont omniprésentes, au point qu’on pourrait presque dire que c’est une musique latine mâtinée de Jazz, et non du Jazz empruntant à la « world music ».

La musique d’Al Di Meola est complexe, dans la structure comme dans les mélodies, sans pour autant être inabordable. Au contraire, les thèmes se dégagent très clairement, les mélodies soulignées par l’accordéon sont belles, le rythme est entraînant, implacable.

La guitare d’Al Di Meola est parfois dure à suivre… Son style est aux confins de ce qu’on pourrait qualifier de shred acoustique. L’animal est véloce ! Mais sa rapidité sur le manche, les rafales de notes, les accords arpégés à très grande vitesse… Ce n’est pas ce qui m’a le plus impressionné dans son jeu ! L’aspect qui m’a le plus marqué, c’est son sens du rythme, cette façon qu’il a de plaquer ses accords avec sa main droite : précise, toujours sur le bon temps !

Parmi les moments qui m’auront le plus emporté il y a eu les quelques titres qu’Al Di Meola a joué seul, dont le très beau « Michelangelo » (hommage à son père) et les deux tangos d’Astor Piazzolla !

En première partie nous avons eu droit au Claude Salmiéri Quintet dont le concept est de jouer des versions jazz des thèmes de séries télé et films. Nous avons eu 4 titres. Plutôt très bien ficelé et à découvrir sur scène.

Source : Muzicosphère

Photos

no images were found

Ils parlent du concert

Muzicosphère

Noctamblues