Soft Machine

// New Morning - 21 octobre 2012

Infos concert

Sept ans après leur dernier passage en France, le groupe emblématique du rock progressif des 60’s-70’s et pionner du psychédélique Soft Machine s’est offert une belle tranche de riffs sur la scène parisienne du New Morning le 21 octobre dernier. Petit zoom sur cet événement. Si les années ont eu raison des deux derniers vétérans du crew (Hugh Hopper et Elton Dean), la nouvelle formation n’a pas à rougir de la situation. Le guitariste John Etheridge, 64 ans, introduit chaque morceau par quelques mots en français puis lance les hostilités avec humour et dynamisme, bientôt rejoint par le batteur John Marshall, Roy Babbington à la basse et Theo Travis au saxo. Le style est plus jazzy qu’à l’accoutumée, mais cette évolution, loin de renier les origines du groupe, lui donne au contraire une fraicheur appréciée de tous. En effet, si les fans de la première heure avaient du mal à dissimuler leur pointe de nostalgie en début de spectacle, c’est avec un plaisir non dissimulé que chacun en vient à profiter du show, titre après titre. A l’image de leur jeu authentique et sincère, les quatre musicos restent de longues minutes après le dernier rappel, signant des autographes à la pelle et prenant la pose avec leurs fans. Certains ont même la chance de pouvoir engager la conversation. Oui, Soft Machine a de la bouteille, mais il n’a pas encore rendu les armes. SOURCE : Testosterox

Photos

no images were found